DANIELE, UN CHEVALIER (H)ÉPATANT

Hépatante et épatante, Danièle Desclerc-Dulac, présidente du Collectif interassociatif sur la santé (CISS) vient d’être nommée Chevalier de la légion d’honneur par le premier ministre.

Ancienne présidente de SOS hépatites Centre Val de Loire et représentante de la Fédération SOS hépatites au CISS avant d’y avoir prit les rênes, Danièle Descler-Dulac fait partie de la promotion de Pâques de la Légion d’honneur, selon la liste publiée ce dimanche 27 avril 2014 au journal officiel.

La décoration de cette (h)épatante femme fait d’elle le chevalier de tous les malades.

Félicitation à notre chevalier de la légion d’honneur Danièle Declerc-Dulac.

Fatoumata Diallo

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : LOI DE SANTÉ -POUR UNE RÉVOLUTION EN MARCHÉ AVEC LE PATIENT

 

 

Dans son communiqué, que vous pouvez lire en cliquant ici, le Collectif interassociatif sur la santé (CISS) réagit sur la future loi de santé annoncée.
Cette loi devrait contenir les mesures législatives concrétisant la stratégie nationale de santé de la France annoncée en juillet 2012.
Dans l’espoir que cette loi réponde véritablement aux attentes des concitoyens, le CISS vient de publier sur son site internet 30 propositions à mis en ligne, sur son site internet “30 propositions pour améliorer la santé de tous” consultables sur le lien ci-dessous:
Les 30 propositions du CISS pour améliorer la santé de tous

DANIELE DESCLERC-DULAC, UNE VOIX HÉPATANTE AU CISS

Le collectif inter-associatifs des associations de santé (CISS) annonce des bouleversements au sein de son bureau. Et, c’est la présidente de SOS hépatites-CENTRE ET VAL DE LOIRE qui en assurera la présidence à partir de mai prochain.

Danièle nous représentait au sein du conseil d’administration du CISS depuis 2007. Son expérience professionnelle au sein de la CPAM du loiret ainsi que ces différents mandats associatifs ont fait d’elle une militante hépatante. Même si par pudeur, elle n’apprécie pas ce terme.

Danièle, je te renouvelle toute ma confiance dans cette nouvelle fonction qui va être la tienne et je suis sûr que tu n’auras de cesse de rassembler les différentes associations constitutives du CISS national et de faire entendre et écouter la voie des malades dans la modernisation à venir de notre dispositif sanitaire.

Nous souhaitons participer à cette évolution pour ne pas vivre une révolution sanitaire.

Pascal Mélin

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : SAUVER L’ACCÈS AUX SOINS EN FRANCE

Pour le Collectif interassociatif Sur la santé (CISS), garantir à tous l’accès à des soins de qualités rime avec lutte contre la fraude en santé et surtout déployer une nouvelle stratégie nationale de santé. Et visiblement, nous ne manquerions pas de moyens. Avec près de 30 % des soins prescrits ou administrés jugés inutiles, ce qui représente environ 60 milliards d’euros, la France pourrait largement s’engager dans une stratégie nouvelle recherchant des solutions structurelles plutôt que conjoncturelles.

Ci-dessous, le lien vers le communiquer du CISS qui étaye son analyse:
Communiqué de presse lutte contre la fraude en santé CISS

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : PROMOTION DE LA SANTÉ – UNE CAUSE PUBLIQUE

Communiqué de presse

20 décembre 2013

PROMOTION DE LA SANTÉ – UNE CAUSE PUBLIQUE

La prévention rime maintenant avec précarité. Pourtant, la France aurait les moyens d’offrir une politique de promotion de la santé digne de ce nom. Elle pourrait même élargir notre système de santé hospitalo-centré en abordant une approche multisectorielle et en impliquant la population et les associations qui agissent sur le terrain.

Ci-dessous, un communiqué du Collectif inter-associatif sur la santé (CISS) qui expose la situation:

131220_CP_PromotionSanteCausePublique

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : HOSTILITÉS ?

Le président du comité économique des produits de santé a déclaré, le 3 décembre 2013, devant la représentation nationale qu’il était hostile à la nomination de représentants des usagers au comité économique des produits de santé au motif que l’on y prenait des décisions et non des avis, d’une part ; et que la présence de tels représentants n’était pas souhaitable compte tenu de l’atteinte potentielle, du fait de leur simple présence, à la protection des secrets de l’industrie, d’autre part.

Ci-dessous, le lien du communiqué de presse du collectif interassociatif sur la santé, qui réclame l’application de la loi:

hostilités