HOMMAGE À MURIEL COLINET

On t’appelait Mumu, la communauté des hépatants vient de te perdre mais nous ferons survivre tes idées je te le promets.

Nous nous étions rencontrés à plusieurs reprises, tu étais venue témoigner de ton engagement lors de notre forum annuel à Lille1 et tu nous avais invité chez toi. Tout de suite on avait compris qu’on parlait le même langage. Tu avais la gouaille militante, tu ne respectais rien de plus que les malades. Tu avais fait de l’hépatite C ton combat avec Daniel ton mari décédé en attendant une greffe de foie qu’il n’a jamais eu.

Tu voulais toujours rire de tout et on avait ce point commun, c’est à travers l’humour et non les pleurs que tu voulais militer (sans jamais se limiter). C’était le sens de ton engagement aussi quand tu avais réussi à convaincre le CHAT de rejoindre votre association le CHAC. Sans relâche tu avais interpellé politiques, hépatologues mais toujours en restant à l’écoute des malades. Je me souviens, nous échangions nos revues et nos informations car nous avions la même philosophie, « les infirmations n’appartiennent à personne et doivent être partagées pour se justifier ». Ensemble on a cru à l’impossible et comme le dit le poète « au pays du rêve, nul n’est interdit de séjour » car on a vite compris que nos combats dépassaient les frontières et qu’il fallait dénoncer l’invisibilité des hépatites virales à l’échelon international.

Et c’est ainsi qu’un soir avec Michel vous aviez sur un coin de table jeté les statuts d’une association de patients européenne (et voilà ELPA était née).

Mon plus beau souvenir qui te résume si bien et qui me fait encore rire était ton projet fou de fabriquer des coussins péteurs floqués du mot hépatite C pour les offrir aux médecins en leur déclarant « vous pourrez continuer de vous foutre l’hépatite C au cul, mais au moins ça fera du bruit » ! J’avais éclaté de rire à m’en étouffer, mais tu vois Mumu c’est peut-être toi qui nous a soufflé l’idée de la campagne « Faites du bruit contre l’hépatite C ». Et comme le dis Julos Beaucarne « à force de péter trop haut, le cul prend la place du cerveau ! » Rien de sérieux, que des revendications.

Tu te souviens du départ du Tour de France à Bruxelles, on avait retrouvé deux malades porteurs d’hépatite C qu’on avait orienté sur le CHAC pour leur permettre l’accès aux soins.

J’avais aimé avec toi reparler de nos différences et de nos points communs. Nous avons rendu l’impossible réel, l’hépatite C se guérit aujourd’hui mais il reste la NASH et l’hépatite B, le combat n’est pas fini. Il nous faut maintenant poursuivre toutes ses idées que tu avais lancées mais sans jamais avoir peur ni en stigmatisant l’étranger. Tu m’as fait redécouvrir Julos Beaucarne, chanteur belge touche à tout (écrivain, acteur, sculpteur) et je pense à toi.

Je te dédie une de ses phrases « Ton Christ est juif, ta pizza est italienne, ton café est brésilien, ta voiture est japonaise, tes vacances sont turques, tes chiffres sont arabes, (moi j’aurai ajouté et ta bière est belge !) et…tu reproches à ton voisin d’être étranger ! » Tu voies Mumu je n’ai même pas parlé de frites.

Je ris en sanglotant à l’idée de ne plus te voir… Tchao Mumu et fais un bec à Daniel je suis sûr que vous allez vous retrouver, nous on va continuer d’être aussi hépatant que toi.

Pascal Mélin, Président de SOS Hépatites et maladies du foie.


Intervention de Muriel Colinet dans le cadre du 13eme Forum National SOS Hépatites à Lille :

Partager l'article

126078

Un commentaire sur “HOMMAGE À MURIEL COLINET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.