LA FRANCE DANS LE PELOTON DE TÊTE POUR ÉLIMINER L’HÉPATITE C

Communiqué de presse, 2 juillet

La France dans le peloton de tête pour éliminer l’hépatite C

Le 4 juillet prochain, la campagne de prévention #DuBruitContrelHépatiteC intègre pour la première fois la caravane du Tour de France Cycliste avec un dispositif impactant et, autant que possible, bruyant.

En sillonnant la France à la rencontre de la population, médecins, patients et guéris engagés dans cette campagne de l’AFEF* et SOS Hépatites, sont prêts à donner de la voix pour combattre cette maladie silencieuse.

« Le Tour de France est une occasion unique d’avoir la possibilité de diffuser ce message de santé « positive » à des millions de français : aujourd’hui on guérit cette maladie mais à condition de savoir que l’on est infecté. Tout le monde est concerné » (Professeur Bureau, secrétaire général de l’AFEF).

Une nouvelle approche du dépistage

Aujourd’hui, en France, 75 000 personnes ignorent qu’elles sont porteuses du virus. L’objectif de cette campagne nationale de santé publique** est tout d’abord d’aller à la rencontre de ces personnes, de les inciter à prendre rendez-vous avec leur médecin pour se faire dépister ; mais aussi de sensibiliser les Français sur les risques de cette maladie si elle n’est pas soignée à temps et les informer qu’aujourd’hui un traitement efficace et accessible à tous existe.

« Cela fait plus de 20 ans que nous nous battons contre l’hépatite C. Les mots sont bien beaux, mais il fallait des actes. Ces actes, pour nous, imposent de changer l’approche du dépistage, ne pas se contenter de rechercher les personnes dites “à risques”, car tout le monde l’est, mais d’aller au-devant de l’ensemble de la population, aller chercher un à un les derniers porteurs du virus qui l’ignorent et convaincre ceux qui ont été malmenés par les anciens traitements de revenir dans un parcours de soins et de s’offrir une guérison », explique Pascal Mélin, président de SOS Hépatites.

Le Tour de France pour se faire entendre sur tout le territoire

Grâce à la résonance de cet évènement populaire mythique, les 2 associations initiatrices de la campagne #DuBruitContrelHépatiteC comptent bien atteindre le maximum de personnes et notamment un public qui n’a pas toujours un accès direct aux informations de santé publique, et faire des spectateurs les acteurs majeurs de la campagne.

« Nous espèrons un bruit énorme sur toutes les routes. Nous pensons que le spectateur doit entendre le message pour qu’à sa prochaine visite chez son médecin il lui demande de se faire dépister. L’objectif est que la grande majorité de la population ait envie de se faire dépister », confie le Professeur Bureau (AFEF).

Et Pascal Mélin d’ajouter : « Avec cette campagne nous voulons nous faire entendre ! Parce que 75 000 personnes n’ont pas entendu les messages de prévention. Mais c’est un bruit festif, parce que pour la première fois, l’annonce qu’on est porteur du virus peut aller de pair avec l’annonce qu’on va guérir. Et ça, on a envie de le crier très fort, dans la bonne humeur de cette fête populaire qu’est le Tour.
Chaque fois que quelqu’un aura relayé le message à son niveau, ce sera une victoire. Mais nous voulons profiter de cette occasion exceptionnelle pour que des dizaines de milliers de personnes le relaient, deviennent ambassadrices du dépistage et s’approprient ce formidable enjeu de santé publique. Ce que les pouvoirs publics n’arrivent pas à faire, en dépit des beaux discours, c’est la société civile qui va le faire.

L’aspect sportif de cet événement est également un facteur important car en lien avec notre message de guérison. Guérir de l’hépatite C, c’est pour beaucoup de gens retrouver le bien-être physique, et pouvoir refaire du sport. L’image de la course cycliste nous correspond bien aussi : c’est populaire, cela demande des efforts individuels mais au fond c’est un travail d’équipe, et il y a de belles victoires à l’arrivée. »
Et cerise sur le gâteau, le Tour arrive à Paris le 28 juillet, journée mondiale de lutte contre l’hépatite ! »

* Cette campagne est portée par l’AFEF (l’Association Française pour L’Étude Du Foie) et l’association de défense des malades SOS Hépatites et soutenue par les laboratoires pharmaceutiques AbbVie et Gilead.
**  Du bruit contre l’hépatite C est une campagne nationale de santé publique mise en place en octobre 2018 dans le cadre de l’engagement français d’éliminer l’hépatite C d’ici 2025, soit cinq ans avant la date fixée par l’Organisation Mondiale de la Santé

“LE SAVIEZ-VOUS ?”
Toutes les informations sur l’HÉPATITE C à découvrir ici

Partager l'article

22988