NASHLETTER N°2 – JUILLET 2021

ÉDITO :                                                              
Le 21ème siècle s’annonce plutôt sombre si on ne réagit pas … Avec deux catastrophes majeures annoncées, l’une environnementale avec le réchauffement climatique,  l’autre humaine avec l’épidémie d’obésité qui touche 25% de la planète. Une épidémie, certes sans virus, mais tout aussi fulgurante,  induite par nos habitudes alimentaires et de sédentarité, et qui plus est, transmises  à nos enfants !

Le foie est en première ligne dans la liste des complications dues à l’obésité puisque 25% de la population mondiale est concernée par la stéatose et entre 2 et 4% par la NASH. C’est ce que nous rappelle le Pr Serfaty dans son interview, quant au Pr Lazarus, il démontre que peu de pays aujourd’hui sont prêts à combattre ce fléau (à l’EASL 2021, congrès d’hépatologie européen qui s’est tenu en juin dernier. Et il ne faut pas oublier que l’obésité et la NASH ont contribué à la gravité de l’épidémie de COVID.

Tout comme pour le climat, le changement de comportement est urgent et il nécessitera davantage que le 4ème programme nutrition santé  qui se terminera en 2023 pour y parvenir. On doit dès maintenant parler stéatose et NASH au grand public, lancer des stratégies de dépistage avec des outils diagnostiques simples , former des soignants et surtout favoriser des prises en charge efficaces et bien réparties sur le territoire. Les médicaments arrivent, mais la politique sanitaire de 2021 n’est pas encore à la hauteur, et la France est le pays européen le moins bien préparé à cette épidémie (voir article dernière minute du Pr Lazarus).

Nous voulons avec cette newsletter participer à une prise de conscience collective alors merci à tous ceux qui nous lisent et nous envoient leurs questions, et surtout partagez notre NASHLETTER sans modération (elle est sans sucre même si elle n’est pas allégée en informations).

La stéatose et la NASH ne sont pas des maladies incurables, les personnes qui pourraient mourir demain sont encore vivantes aujourd’hui  et doivent être sauvées.

Pascal Mélin, Président de Fédération SOS Hépatites et Maladies du foie
#associationessentielle

RETROUVEZ LA NASHLETTER N°2 – JUILLET 2021

INSCRIVEZ-VOUS À CETTE LETTRE MENSUELLE

Partager l'article

128459

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.