LE FIB 4 OK, MAIS POUR DEPISTER QUOI ?

Le FIB 4 est mis en avant comme pouvant dépister la NASH !  Mais c’est faux ! 

Le  FIB 4 permet d’évaluer le risque potentiel d’avoir une fibrose sévère F3 ou F4 (c’est-à-dire les états pré-cirrhotiques ou cirrhotiques).

Aujourd’hui en France, 10 millions de personnes ont une stéatose et environ 1 million ont une NASH. Les personnes atteintes de NASH peuvent évoluer vers une fibrose sévère F3 ou F4.

En 2021, l’enjeu prioritaire est de trouver les personnes atteintes de cirrhose ou de fibrose sévère, car ce sont les formes les plus graves qu’il faut prendre en charge le plus rapidement possible. Le FIB 4 permet alors de les repérer mais c’est bien la cirrhose que l’on dépiste ou dont on évalue le risque de présence.

Dans la presse grand public, on présente le FIB 4 comme l’outil de dépistage de la NASH, c’est donc un raccourci qui n’est pas juste.

Pourtant la stratégie, elle, est juste. Nous n’avons pas encore de test pour dépister la NASH, en dehors de la biopsie hépatique. Par contre, devant un examen clinique et une suspicion de NASH on peut évaluer le risque de cirrhose en faisant un FIB 4.

Le FIB 4 peut se calculer simplement avec votre âge, les transaminases et les plaquettes… Un logiciel fait le reste ! 

Pascal Mélin

Partager l'article

126714

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.