NALSCUE® BIENTÔT RATIONNE ?

L’injection en urgence de naloxone reste le traitement conseillé en cas de surdose d’opioïdes et s’avère généralement efficace lorsqu’elle est administrée à temps. Le principal inconvénient concerne l’accès limité de ce médicament aux services d’urgences hospitalières et de SAMU, qui rendent parfois trop tardive l’injection de naloxone en cas de surdose. Le médicament Nalscue®, disponible en spray nasal constitue un véritable espoir par sa grande facilité d’utilisation et la possibilité d’être mis largement à disposition à l’entourage des personnes usagères de drogues, préalablement formées.

Le prix de 100 Euros, fixé librement par le laboratoire Indivior, préalablement aux négociations de prix vient doucher tous nos espoirs. Avec un tel prix la disponibilité de ce nouvel outil de réduction de risque sera limité et son intérêt donc quasi nul.
Prix et accès aux traitements : la problématique s’intensifie, la mobilisation doit continuer.

Notre avis concernant la mise sur le marché

La nouvelle loi de santé promulguée en janvier 2016 prévoit l’utilisation de médicaments à la lutte contre les overdoses. Nous nous réjouissons de cette avancée politique.
La Noloxone rentre dans ce champ, le dispositif Nalscue® bénéficie d’une Autorisation Temporaire d’Utilisation depuis juillet 2016.
L’Autorisation Temporaire d’Utilisation a ainsi permis en France un accès de manière précoce à ce médicament innovant avant l’obtention de l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM).

Le prix des médicaments délivrés lors des ATU de cohorte est librement fixé par l’industriel et le coût est pris en charge par l’assurance maladie. Dans le cas de Nalscue®, le laboratoire a choisi de proposer une ATU à titre gratuit, facilitant largement la diffusion du dispositif dans les CSAPA et CAARUD.

L’autorisation de mise sur le marché de Nalscue® est effective depuis le 8 janvier 2018 et le médicament est disponible dans les mêmes indications selon le dispositif de “post -ATU”, dans l’attente de la fixation de son prix et la publication au Journal Officiel de l’agrément collectivité. Mais la donne a changé: le prix est désormais fixé à 100 Euros….
Pendant la période “post ATU”, le prix peut en effet, être également librement fixé par l’industriel.
Avec un tel prix la disponibilité de ce nouvel outil de réduction de risque sera limité et son intérêt donc quasi nul.

 Un traitement qui doit être a porté de main mais pas dans toutes les mains
L’objectif actuel consiste à amener ce nouvel outil de réduction des risques au plus près des patients et des professionnels de santé intervenant en addictologie. Ce traitement doit être accessible dans les CSAPA et les CAARUD, mais l’enjeu majeur consiste à l’amener au plus prés des usagers. Nous proposons de faire de  Nalscue® un outil de Réduction des Risques en proposant que les CSAPA et les CAARUD forment des Relais par des Usagers Sauveteur Experimentés (RUSE). Des usagers formés aux gestes qui sauvent, des usagers réellement présents dans les réseaux, capables de donner l’alerte, possédant des kits de Naloxone et pouvant l’administrer

Le suivi des déclarations d’overdose et le suivi de Nalscue® après sa mise sur le marché (phase 4) sera une étape essentielle que nous suivrons de très près.

 

 

 

Partager l'article

17696