PHC 2021, VERTIGE DE L’HÉPATOLOGIE !

Le PHC (Paris Hepatitis Conference) se tient en ce moment même du 8 au 10 mars.

Hier matin avait lieu la conférence de presse de la 14ème édition du PHC. Le Pr Marcellin, fondateur et coordonnateur de ces journées animait cette réunion où deux sujets étaient évoqués : la NASH et l’hépatite B en Afrique, qui sont deux thèmes qui seront largement débattus pendant ces trois jours.

Personnellement, j’étais là pour rapporter la parole des malades face à l’épidémie de COVID 19…

Chose remarquable cest la parole des patients qui a ouvert cette conférence de presse, puis est venu un topo sur la NASH et enfin l’hépatite B en Afrique.

C’est là que mest venu le vertige et le sentiment de malaise !

En quelques minutes nous avons entendu que l’obésité touche 25% des adultes de la planète, essentiellement associée à la malbouffe, on constate que les malades concernés ont des difficultés à maigrir, attendant impatiemment la mise au point de médicaments spécifiques. La NASH est donc une pathologie de surcharge et d’opulence.

Puis quelques minutes plus tard, c’était l’évocation de l’hépatite B en Afrique qui compte 250 000 morts par an. Moins de 1% des malades de l’hépatite B prennent un traitement et dans la plupart des pays laccès à la vaccination et aux soins est compliqué. Seuls, 28 pays sur 47 ont un plan hépatite virale qui le plus souvent nest pas financé !

A cet instant de la conférence de presse, l’hépatologie basculait alors dans la pénurie et la misère liée à l’hépatite B. En quelques minutes on était passé du trop au pas assez.

L’hépatologie de 2021 doit-elle être une pathologie des excè? Cette différence peut-elle permettre aux populations des pays riches de se soucier de l’hépatologie dans les pays pauvres ?

Mais, comble de l’ironie, la NASH est également en train de se répandre en Afrique.

Il y a des jours où l’expression « le monde est petit » devient insupportable !

Pascal Mélin

Partager l'article

126636

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.