SEV2021 : LA GRIPPE TUE LES CIRRHOTIQUES…

LA GRIPPE TUE LES CIRRHOTIQUES… 

SURTOUT QUAND LA CIRRHOSE N’EST PAS CONNUE ! 

Une grippe peut mal tourner lorsqu’elle survient chez une personne immunodéprimée, comme un malade porteur de cirrhose. 

Je voudrais témoigner de mon expérience professionnelle car j’ai dû à deux reprises accompagner des patients qui sont décédés de la grippe. Dans les deux cas, ces patients avaient passé les dix premiers jours à domicile où le médecin traitant avait diagnostiqué la grippe, mettant en place 3 grammes de paracétamol par jour et pour l’un deux un traitement antibiotique avait été ajouté devant une surinfection bronchique. 

Leur état s’est dégradé, nécessitant leur hospitalisation et la poursuite des investigations a alors permis de poser le diagnostic de cirrhose qui était jusqu’alors inconnue !  

Une cirrhose fait d’autant plus de dégâts qu’elle n’est pas connue. 

Car tout le monde sait que pour faire passer une grippe un bon grog et du paracétamol suffisent.  

Il est urgent de voir les choses autrement. 

Pascal Mélin 

#associationessentielle 

Partager l'article

127721

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.