LE TOUR DE FRANCE EST TERMINÉ, MAIS…

Le Tour de France est terminé, mais le bruit contre l’hépatite C demeure !

2019 : pour la première fois SOS Hépatites a participé au Tour de France pour parler du foie à Foix et dans une vingtaine d’autres villes.

Nous sommes partis avec une idée simple mais importante : il ne s’agissait pas de dépister 50 000 personnes, mais de faire en sorte que ces 50 000 personnes se disent qu’il faut le faire.

Qui dit vélo dit chaîne, et cela nous a fait penser à la théorie des Six degrés de séparation, selon laquelle toute personne est reliée à n’importe quelle autre dans le monde, au travers d’une chaîne de relations individuelles comprenant au plus six maillons. Alors, nous nous sommes dit qu’avec 6 maillons, on pouvait faire sortir l’hépatite C du silence ! J’en parle à mon ami qui en parle au sien, qui en parle à son tour au sien… C’est comme ça qu’on fait du bruit ! Tous ensemble !

Pendant trois semaines, nous vous avons proposé de monter avec nous dans la caravane du Tour de France contre l’hépatite C, le Tour de France hépatant, véritable aventure visant à faire un maximum de bruit contre l’hépatite C, afin de contribuer à l’élimination de cette maladie.

À chaque étape, nous vous attendions dans les villages du Tour de France, où nous vous proposions des informations, des tests de dépistage rapide, notre quiz “Les hépatites en 7 questions”, et la machine à Gif pour que chacun puisse crier très fort contre l’hépatite C.

Et, le 28 juillet, nous avons célébré avec vous, sur les Champs Élysées, à la fois la fin du Tour de France et la Journée mondiale contre l’hépatite.

Il est temps maintenant de faire un petit bilan de ces trois semaines, de Bruxelles à Paris.

À travers cette opération, nous voulions rencontrer le public le plus divers possible. Nous avons été servis : nous avons parlé à des gens de toutes les professions (de la protection civile au cyclisme), de tous les âges (des enfants aux retraités), de tous les états de santé (des gens en pleine forme à ceux atteints d’un cancer), et même la ministre des Sports Roxana Maracineanu. Ils venaient de France et de Belgique, bien sûr, mais aussi d’Équateur, de Pologne, du Danemark, de Russie, d’Italie, du Venezuela, de Colombie… Certains d’entre eux ont même promis de faire du bruit contre l’hépatite dans leurs pays. Cela nous rappelle encore une fois que l’hépatite C nous concerne tous !

Nous avons réalisé des centaines de Tests Rapides d’Orientation Diagnostique (TROD), dont certains se sont révélés positifs, nous avons convaincu des personnes qui se savaient porteurs du virus de l’hépatite C d’entreprendre un traitement, nous en avons convaincu des centaines d’autres de se faire dépister à leur retour de vacances. Oui, grâce au Tour de France, nous avons amené des gens au dépistage et à la guérison. Et, en traversant la France profonde, nous avons mesuré combien il est nécessaire de faire entendre la voix du dépistage dans des déserts médicaux.

Nous avons essayé, grâce à la magie du Tour de France, de transformer les spectateurs d’un des plus grands événements sportifs du monde en ambassadeurs du dépistage, en ambassadeurs bruyants. Et nous sommes sûrs que le but est atteint car il était impossible de ne pas nous voir, impossible de ne pas nous entendre ! Cet été, des millions de personnes ont entendu parler de l’hépatite C !

Le Tour de France est terminé, mais le bruit contre l’hépatite C demeure, grâce à vous tous qui êtes venus vous faire dépister, qui vous êtes informés, qui avez transmis l’information à des proches et des amis.

#DUBRUITCONTRELHÉPATITEC


Big up à nos quatre bénévoles Antoine, Claude, Eric et Pascale, et  qui ont parcouru des milliers de kilomètres, beaucoup donné et très peu dormi, et ont rendu possible l’impossible. Merci aussi aux quatre étudiants Ilyes, Kenza, Léa et Maverick, qui les ont accompagnés jour après jour, et à tous les bénévoles qui les ont rejoints aux étapes pour donner un coup de main. Merci enfin à nos partenaires de l’AFEF (Association Française pour l’Étude du Foie) et aux laboratoires AbbVie et Gilead qui ont rendu le rêve réalisable.

📣ON PARLE DE NOUS📣
– « Hépatites : les risques de transmission », par Sylvie Dellus, Santé magazine, août 2019, N524 (pages 52-53)
– « VHC : SOS Hépatites sur le tour de France », Seronet, publié le 04/07/2019
Femme actuelle, N1815, 8-14 juillet (page 4)
– « SOS Hépatites : quatre Bragards sur le Tour de France », par P.-J. P., Journal de la Haute Marne
– « Hépatite C : on en parle sur le Tour ! », par , Télématin – Santé, d
– « Le Tour de France accueille des campagnes de dépistages », par Guillaume Vonthron – AgeVillage, publié le 15/07/2019
– « Le Tour de France s’engage pour éliminer l’hépatite C », par Maÿlice Lavorel, Le Figaro, publié le 18/07/2019 à 07h00
– « Le Tour de France, une course contre l’hépatite C », par , Le Podcast Journal, publié le 19/07/2019
–  « Journée mondiale contre l’hépatite », par Ugo Pascolo, Europe 1, diffusé le 28/07/2019

Partager l'article

23373